Home
Shop

19ème siècle

1845 : Une nouvelle tendance dans le monde du chocolat

Cette histoire commence en 1845 dans la petite confiserie de la Marktgasse, située dans la vieille ville de Zurich, lorsque le confiseur David Sprüngli-Schwarz et son fils Rudolf Sprüngli-Amman, un jeune homme plein d’initiative, décident, à l’instar de François-Louis Cailler à Vevey et de Philippe Suchard à Neuchâtel quelques années plus tôt, de se lancer dans la fabrication de chocolat sous forme solide, une nouvelle mode venue d’Italie.

 

Jusqu’à lors, les gens ne connaissaient presque uniquement le chocolat que sous sa forme de boisson ! La bonne société zurichoise a, semble-t-il, très rapidement trouvé la nouvelle friandise à son goût, ce qui les amène, deux ans plus tard, à transférer la production de chocolat de l’arrière-boutique de Zurich à Horgen, au bord du lac de Zurich, dans une petite fabrique avec un canal d’amenée d’eau. Déjà à l’époque, l’entreprise employait jusqu’à dix ouvriers.

 

1859: De nouveaux confiseurs à Paradeplatz, Zurich

En 1859, le père et le fils Sprüngli ouvrent à la Paradeplatz à Zurich un second établissement, plus grand cette fois-ci. Après la mort de David en 1862, son fils Rudolf reprend les rennes de l’entreprise, située dans une zone en plein essor, juste à côté d’une banque, d’un hôtel de luxe et de la bourse.

En 1870, la fabrication de chocolat est transférée dans des bâtiments plus vastes à la « Werdmühle » à Zurich. Une dizaine d’années plus tard, Sprüngli employait déjà près de 80 personnes et fournissait des chocolats et des pralines pour un grand nombre de pays européens, et même l’Inde.

Rudolf Sprüngli

1892: Une nouvelle ère pour l’entreprise familiale

En 1892, Rudolf Sprüngli-Amman se retire de la vie professionnelle. Il remet l’affaire à ses deux fils. Le plus jeune, David Robert, reçoit les deux confiseries. Sous sa houlette et sous celle de son successeur qui était également de la même famille, la plus grande confiserie, située à la Paradeplatz, connaît un essor sans pareil et devient un établissement de grande renommée, connu dans le monde entier.

 

1898: Naissance de l’usine de chocolat à Kilchberg – Chocolat Sprüngli AG

La fabrique de chocolat revient à l’aîné, Johann Rudolf Sprüngli-Schifferli. Entrepreneur visionnaire prêt à prendre des risques, il commence par agrandir et par moderniser les installations de la « Werdmühle ».




Mais le site ne permet plus de développer l’exploitation ; dans le même temps, la ville de Zurich s’agrandit elle-aussi rapidement et les autorités zurichoises prévoient de nouvelles constructions et activités pour le site de Werdmühle. En 1898, il part donc à la recherche d’un terrain adéquat et le trouve à Kilchberg, au bord du lac de Zurich, sur lequel il fait construire une nouvelle fabrique en 1899.

Afin d’en assurer le financement, il transforme la raison sociale en une société anonyme nommée « Chocolat Sprüngli AG ». Depuis ce jour, l’entreprise n’a plus jamais quitté cet endroit, sur la rive gauche du lac de Zurich.



1899: Chocoladefabriken Lindt & Sprüngli AG

Cette même année, «Chocolat Sprüngli AG » achète une fabrique de chocolat basée à Berne avec ses propres secrets de fabrication. La société rachète également la célèbre marque de Rodolph Lindt, qui a développé le « conchage » en 1879 - une méthode de fabrication du chocolat très novatrice permettant de conserver tous les arômes et le fondant de celui-ci. Cette technique de fonte du chocolat, aussi appelé « chocolat fondant », qui permet de conserver une certaine finesse, devient rapidement célèbre et contribua largement à la réputation mondiale du chocolat suisse.

Rodolphe Lindt




L’entreprise change ensuite de nom «Chocoladefabriken Lindt & Sprüngli AG »et produit des chocolats innovants à la fois à Berne et Kilchberg. Les deux associés, Lindt et Sprüngli, dirigent leurs affaires ensemble. Ils connaissent beaucoup de succès – même si ce n’est pas toujours facile.

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’histoire de Lindt & Sprüngli 

Français